Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 23:02

Tout le monde connait ou a déjà vu un sureau.

Mais saviez-vous qu'il n'est pas le seul de sa famille à vivre non loin de nos maisons ?

 

En effet, les sureaux sont nombreux à peupler nos campagnes. 

Petite disgrésion sur l'arbre aux deux parfums.

Le sureau se présente généralement en un bel arbuste ou un arbre (qui peut atteindre 10 m pour les plus vieux) et qui fleurit de mai à juin et fructifie de juillet à septembre selon la saison et surtout la météo.Il produit de très belles et fines fleurs en mai/juin et de grosses grappes de baies bordeaux-noir en août/septembre.

sureau-noir-2.jpg    sureau.jpg

 Baies de sureau noir. Photo © B. Bouflet                             Un sureau noir.  Photo ©  http://luxe.campagne.free.fr/sureau.html     

 

Mais, il y aussi un sureau herbacé dangereuse. Une précision s'impose donc.

Il y a 3 grandes variétés de sureau et plus de 40 sous-variètés ou cultivars*. Ce sont le plus souvent des arbustes d'ornementation de talus, de jardins. Mais le sureau noir est de plus en plus utiliser pour ses fruits. *http://www.pommiers.com/sureau/sureau.htm


1eme variété : le sureau noir ou sureau commun (Sambucus nigra), c'est le bon sureau. (photos ci-dessus)

C'est lui qui pousse de façon sauvage dans nos campagnes.

2eme variété : le sureau rouge (Sambucus racémosa).

On le rencontre le plus souvent dans le midi et les zones montagneuses. Il est également comestible.

 sambucus_racemosa.jpg   sureau1.JPG

Photo © http://erick.dronnet.free.fr/belles_fleurs_de_france/sambucus_racemosa.htm

photo © http://www.jtosti.com/fleurs2/sureau.htm


3eme variété : le sureau yèble ou hièble ou petit sureau (Sambucus ébulus).

Le mauvais sureau c'est lui.


Et je commence par ce dernier.


Sureau yeble en groupe

Groupe de sureau yèble. Photo © B. Bouflet


Donc, c'est lui le "vilain petit canard" de la famille. Le sureau yèble pousse le plus souvent en groupes très serrés (photo ci-dessus). C'est un cousin du sureau noir, mais au contraire de celui-ci il n'est pas une arbuste mais une plante herbacée annuelle (vivace) à souche rhizomateuse. II mesure de 1 à 2 m, avec une tige dressée, simple, robuste, rigide et remplie de moelle blanche. Ses feuilles sont longues et finement cannelées. Au printemps, il a de petites fleurs blanches aux étamines roses disposées en ombelles. Ses baies sont très toxiques. Le sureau yèble a l'odeur des sureaux noir, mais plus fétide, et quand à l'automne les branches meurent, ça pue franchement !


Les risques de confusion avec le sureau noir.
Attention, ils sont tout les deux très présent dans nos campagnes et il se ressemblent fortement. Il poussent dans les friches, aux bords des chemins, dans les fossés, dans les haies et parfois côte à côte. Le sureau yèble se différencie du sureau noir par une floraison plus tardive (plutôt de fin août à fin septembre) mais surtout, à maturité, le sureau yèble tourne ses fruits toxiques vers le ciel alors que le sureau noir tourne les siens vers le sol. Le sureau yèble disparaît en hivers. Le sureau noir reste présent et fait du bois.


 Sureau-yeble.jpg       Sureau noir
 Sureau yèble                                                                                              Sureau noir 


Les usages culinaires du bon sureau noir.
Il n'est pas conseillé de manger les baies du sureau noir crues car elles sont légérement nocives et peuvent provoquer vomissements et/ou diarrhés. La cuisson du fruit (ou de son jus) supprime la sambucine (alcaloïde toxique) qui disparait à plus de 65° et rend le fruit parfaitement sain à la consommation et la transformation (gelées, sirops, ....)
 

Bienfaits médicinaux du sureau noir.
Le sureau contient des vitamines A, B, C et (pour 100g) plus de 1 500mg d'antioxydants favorables à la santé et notamment contre le vieillissement cellulaire. Le sureau noir sert à traiter la grippe, le rhume, les inflammations des bronches, les sinusites, les maux de gorge, les infections virales, il favorise aussi la stimulation des défenses immunitaires, ... La fleurs de sureau a aussi de nombreux bienfaits pour la santé, notamment en infusion. Source : http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=sureau_noir_ps


En 1999, l'Organisation Mondiale de la Santé a reconnu les usages traditionnels des fleurs de sureau comme diaphorétique (qui provoque la sudation) et expectorant. (Source : www.passeportsanté.net)

 

Mais le sureau, c'est surtout très bon en gelée sur des tartines grillées, dans une crêpe, sur une gauffre, en sirop  dans le fromage blanc ou en diabolo ou encore en kir (vin blanc ou rosé) avec de la bière, du cidre, en vin chaud... Vous accompagnerez vos taosts de foie gras ou de rilettes avec du confit d'aïl, oignons ou d'échalotes au sureau, et plein d'autres délices et recettes sont possibles (voir sur notre livret de recettes " Sureau Gourmand". il y a un lien dans ce blog.). La fleurs de sureau noir distille un parfum de lechees, de miel d'accasia, alors que la baies offre des arômes de murs sauvage très boisées.  Le sureau est unique, car aucun autre arbre fruitier ne propose deux parfums.

 

À noter maintenant !

À propos du sureau, ne dit plus jamais : "Touche pas, c'est poison". (ça m'énerve !)
- Il n'y a qu'un seul sureau ? Non, il y a 3 variètés et 45 sous-variétés.
- Tous les sureaux sont-ils toxiques ? Non, seul le sureau yèble l'est.
- Peut-on sans danger cueillir du sureau noir ? Oui, mais attention au sureau yèble.
- Peut-on manger du sureau noir cru ? Non, c'est nocif (diarrhés ou vomissements).
- Le sureau est-ce laxatif ? Non, seul le fruit ou son jus cru l'est.
- Le sureau n'a pas vraiment bon goût ! Oui, seulement quand il est cru, mais quand il est cuit, c'est divin.

Partager cet article

Repost 0
Published by lamaisondusureau.over-blog.com - dans Botanique & Faune
commenter cet article

commentaires

corinne 30/07/2017 14:13

Merci pour cet article, en plein dans l’étude des confitures de sureau.Bonnes continuation.

miss X 18/09/2016 19:51

bonjour a tous j'écris ce commentaire car je veux vous prévenir que dans le cas si-dessus ... le sureau qui a la tête en bas peu aussi être mortel car j'ai vue une personne mourir a cause de ce sureau et ce n'est pas une blague ... le sureau noir peut aussi tué en trop forte dose ou avec de l’alcool ... je ne rigole pas alors faites attention a vous et gardé les yeux ouvert ...

lamaisondusureau.over-blog.com 06/06/2017 07:37

Bonjour,
Attention à ce qui vous dites ! Il est impossible de mourir avec du sureau noir (Sambucus nigra) quand il est cuit ! Donc, si vous avez vu mourir une personne, c'est très certainement parce qu'elle en a consommé cru et en très grande quantité ... Il ne peut en être autrement !

corinne 26/08/2016 19:32

bonjour, j'ai fais de la gelée de sureau pour une première fois et c'est super bon! j'aime toutes ces gelées diverses que la nature nous offre!

dany 10/05/2016 23:34

je fais une boisson avec les fleurs de sureau qui est excellente : laisser macérer les fleurs de sureau dans de l'eau (environ 3 ou 4 ombelles pour 1 litre d'eau), vous pouvez ajouter un peu de jus de citron, pendant 2 jours. excellent ! ça a le gout de l'odeur des fleurs ! humm !! et cest très bon pour la santé ! si vous ajoutez aussi du sucre et du citron et que vous laissez fermenter, vous obtenez un champagne de sureau également très bon ! bonne dégustation !

Thierry 01/05/2016 09:06

Bonjour , durant toute mon enfance j'ai mangé les fruits de sureau crus à même l'arbre sans aucun problème et il était de tradition dans ma famille de manger des beignets de fleurs de sureau ( la fleur juste trempée dans de la pâte à beignets ) .

lamaisondusureau.over-blog.com 06/06/2017 07:39

Il n'y a pas de gluten et de lactose dans le sureau ! Ce n'est pas le sujet de ce blog et je ne peut y répondre ! Désolé.

Lutin 06/06/2017 00:58

Il y a des allergiques au gluten et des intolérants au lactose. Faut-il interdire à tout le monde le blé et les produits laitiers ?

Xav32 28/06/2016 12:25

Bonjour
"j'ai mangé les fruits de sureau crus" : c'est ce genre de conseil qui peut avoir des répercussions dramatiques. Dans certaines régions ou dans certains pays on consomme des champignons vénéneux sans en ressentir les méfaits. Si le corps peut s'habituer ou si nous ne sommes pas tous génétiquement égaux c'est bien parce que la nature l'a décidé ainsi. Il est donc dangereux de donner des conseils basés sur sa propre expérience !